Skip to content

Création d’une nouvelle formation post-permis

A partir du 1er janvier 2019, les titulaires d’un premier permis de conduire auront la possibilité de suivre une formation complémentaire de 7 heures dispensée en école de conduite qui leur permettra de réduire la durée de leur délai probatoire.

Publié au Journal Officiel du 3 août 2018, le décret 2018-715 introduit dans le Code de la Route la possibilité pour les titulaires d’un premier de conduire de suivre, à partir du 1er janvier 2019, une nouvelle formation ^post-permis, afin d’effectuer un premier retour d’expérience entre les conducteurs novices. Selon le décret, cette formation complémentaire « a pour objectif de renforcer les compétences acquises par les conducteurs depuis le début de leur apprentissage de la conduite ».

Les études démontrent qu’ aprés 6 mois d’expérience de la conduite, les jeunes conducteurs acquièrent une confiance qui diminue leur perception du risque et augmente par la même leur prise de risque.

Cette nouvelle formation post-permis découle d’une préconisation du Comité Interministériel de la Sécurité Routière (CISR) du 2 octobre 2015. Elle s’inspire d’expériences similaires qui ont été menées dans différents pays européens tels que l’Autriche, la Finlande ou encore le Luxembourg et qui, selon le CISR, ont prouvé leur efficacité, notamment en termes de réduction des accidents de la route pour cette tranche d’âge.

Qui est concerné ?

La formation s’adressera exclusivement aux titulaires d’un premier permis de conduire dans les catégories A1, A2, B1 et . Elle devra impérativement être suivie entre les 6ème et 12ème mois de l’obtention du permis de conduire.

Quel avantage pour l’élève ?

Cette nouvelle formation ne sera pas obligatoire. Elle présente cependant un avantage pour l’élève qui l’aura suivie. En effet, à la fin de cette formation, les écoles de conduite délivreront à l’élève une attestation de suivi et en adresseront un exemplaire au préfet du département du lieu de formation.

Cela permettra de réduire la durée du délai probatoire pour les jeunes qui auront suivi cette formation ost-permis. Ainsi, les nouveaux conducteurs ayant suivi la formation traditionnelle se verront créditer l’intégralité de leurs points en deux ans au lieu de trois et ceux qui auront opté pour la conduite accompagnée auront leurs 12 points en 18 mois au lieu des deux ans habituels. Attention, quelle que soit la filière choisie, il faudra ne commettre aucune infraction donnant lieu à un retrait de points durant la période probatoire.

[…]

 

(source: La tribune des Auto-Ecoles – n°224 – Octobre 2018)

Scroll To Top